DIALOGUE ENTRE L'ILLUSTRE DON MARDI-GRAS ET CARÊME L'ABSTINENT

1867. Tous droits réservés.

signé Meste Verdié

Bordeaux. - Imprimerie général d'émile CRUGY, rue et hôtel Saint-Siméon, 16.


Texte établi par Paul FIÈVRE, novembre 2021

Publié par Paul FIEVRE, décembre 2021

© Théâtre classique - Version du texte du 01/11/2022 à 08:06:58.


PERSONNAGES.

MARDI-GRAS.

LORD CARÊME.


DIALOGUE ENTRE L'ILL...

Don Mardi-Gras revenant de faire sa tournée ordinaire, rencontre Lord Carême, un panier sous le bras.

MARDI-GRAS.

Eh ! Bonjour, mon cher Carême, comment vous portez-vous ?

Car vous avez l'air triste comme un amant jaloux.

Je vois que vous venez de faire provision,

Car l'odeur du panier ressent au bon jambon.

LORD CARÊME.

5   Au jambon?... Fi donc ! Vivent tous les légumes,

J'en mange avec excès sans trouver d'amertume. .

Ce n'est pas comme toi, gourmand impitoyable.

Qui jamais ne recule à l'aspect d'une table.

Tu vois ce grand panier ? Eh bien ! C'est un beau chou

10   Que je viens d'acheter pour en faire un ragoût,

Avec quelques navets, un peu d'huile commune

Que j'ai payée bien cher chez l'épicier l'Adune.

MARDI-GRAS.

Quoi ! Un chou en ragoût ? Tu perds, je crois, la tête.

Imite-moi, Carême, dans mes beaux jours de fête :

15   Mon teint toujours vermeil, ma mine rubiconde,

Rajeunis, font plaisir jusqu'au bord de la tombe ;

Crois-moi, ne bois pas d'eau, débouche le Champagne.

Le bordeaux, le médoc, n'oublie pas l'Espagne,

Et tu verras bientôt croître ton embonpoint ;

20   Méprise la tisane, donne-toi tes besoins.

LORD CARÊME.

Je m'attendais de toi un pareil compliment.

Glouton, gargantua, exécrable friand,

Père des débauchés, père de tous les vices,

Mangeur démesuré, jusqu'à mille saucisses,

25   Ogre dénaturé, sans civilisation,

Fameux anthropophage, sans moeurs, sans religion,

Tu me reproches, à moi, que je vis d'abstinence !

À toi, ton seul plaisir, c'est de tendre la panse.

Boeuf, veau, porc et mouton, voilà ton grand régal,

30   Et souvent tu répètes : « C'est un repas frugal. »

Prends garde, Mardi-Gras, que Carême, soumis,

À ton convoi funèbre chante un De Profundis.

MARDI-GRAS.

Je ne crains nul danger, pas même toi, Carême,

Homme efféminé, squelette suprême.

35   On ne te verra pas parmi la Médecine,

Car ton corps est hideux et il tombe en ruine.

Tu m'es bien différent... Ils ont mine

De faire de mon corps la sublime utopie !

Ils sortirent de moi, de graisse, cent quintaux

40   Utiles aux bras, aux jambes, guérissant bien des maux,

Comme fortes douleurs nommées sciatiques

Rhumatisme goutteux, jusqu'aux paralytiques.

Que je te plains Carême, amateur de fromage !

Grand Dieu ! Quelle maigreur ! quel mauvais présage 1

45   Si tu t'examinais, tu verrais que ton corps

Ressemble à un vrai pic, ou à un hareng saur !

LORD CARÊME.

Qui voudrait te répondre, perdrait très mal son temps,

Homme vil, crapuleux, banni des braves gens !

Bientôt tu vas subir un jugement sévère ;

50   Tu seras la Statue comme au Festin de Pierre.

Tu ne répliques pas, oh ! j'en suis sûr d'avance,

Goinfre le plus suspect, grand maître de pitance,

Qui ne cesse de dire ; Mon ventre est un grand sac

Où je logeais au moins quinze cents cervelas.

55   Tiens, crois-moi, finissons, ou je vais commencer

Ton interrogatoire pour faire un plaidoyer.

Tu crois t'enorgueillir, fier nettoyeur de plats,

Mais au coup qui l'attend, tu ne reculeras pas.

MARDI-GRAS.

Être pusillanime, depuis quand la berlue

60   T'a choisi pour ton maître celle vieille morue ?

Du pain trempé dans l'eau fait souvent ton repas ;

Tu as un teint livide, pâle et coetera.

Vas-t-en donc te cacher au fond de ta cellule,

Car ton regard m'effraie, égoïste crédule.

65   Je te répète encore : imite-moi, ami ;

Quitte cet air rêveur, sois toujours sans souci ;

Tu auras près de moi un compagnon fidèle

Qui sera ton Mentor, te servant avec zèle.

Vas, tu ne diras plus : Mes beaux jours sont passés !

70   T'en seras content, Carême, t'en seras satisfait.

LORD CARÊME.

Gastronome hardi, grand-soudan de la table,

Assouvis-toi de chair dans ta faim satiable

Je te quitte, maudit, et ne m'aborde plus,

Car tu n'es qu'un goujat, qu'un vaurien sans vertu,

75   Qu'un vautour carnassier, qu'un buveur implacable,

À qui il faut au moins cinq cents bouteilles à table ;

Haut-Brion, Haut-Barsac, ce sont tes vins choisis ;

Bourgogne, Cendrieu, le Tokay, Malvoisie ;  [ 2 Tokay : Vin de Hongrie que l'on place au premier rang parmi les vins doux. [L]]  [ 1 Malvoisie : Vin grec qui est fort doux. [L]]

Tes lèvres très souvent en portent les empreintes,

80   Car l'on dirait d'ici qu'elles en sont bien peintes.

Tu ne diras pas non... L'on t'a vu, jeudi soir,

À l'issue des bouchers, à gravir l'abattoir ;

Tu est entré fougueux ; dans ton humeur contente,

Tu as glacé d'horreur les moutons d'épouvante,

85   Et tu n'as pas senti en toi quelques remords

En les mangeant vorace, en leur donnant la mort !

Adieu, homme vulgaire, sans honneur et sans foi ;

Je te quitte, adieu pour la dernière fois.

Apprends donc désormais à devenir plus sage ;

90   Lis l'Homme vertueux, et fais en bon usage ;

Tu te diras alors : Je veux me convertir ;

Je commence à connaître où sont les vrais amis !

Tu seras repentant de tant d'extravagances

Que jadis tu faisais étant dans l'opulence,

95   Ainsi, promets-moi bien de devenir austère ;

Que tes jours finiront au pied d'un monastère,

Et alors tu verras, illustre Mardi-Gras,

Que le plaisir n'est rien où la vertu n'est pas,

Et qu'au sein des débauches on finit toujours mal

100   Le fait est véridique, c'est d'après Juvénal.

Par Meste VERDIÉ.

 



Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /htdocs/pages/programmes/edition.php on line 573

 

Notes

[1] Malvoisie : Vin grec qui est fort doux. [L]

[2] Tokay : Vin de Hongrie que l'on place au premier rang parmi les vins doux. [L]

 Version PDF 

 Edition

 Répliques par acte

 Caractères par acte

 Présence par scène

 Caractères par acte

 Taille des scènes

 Répliques par scène

 Vers par acte

 Vers par scène

 Primo-locuteur

 

 Vocabulaire par acte

 Vocabulaire par perso.

 Long. mots par acte

 Long. mots par perso.

 

 Didascalies


Licence Creative Commons