UN GAMIN DE CINQUANTE-HUIT ANS.

1881. Tous droits réservés.

par JULES MOINEAUX, rédacteur de la Gazette des Tribunaux.

PARIS, CHEVALIER-MARESCQ ÉDITEUR, 20 rue SOUFFLOT, 20.

8517. - Paris. Imprimerie de Ch. Noblet, 13 rue Cujas. - 1881


Texte établi par Paul FIÈVRE, novembre 2021

Publié par Paul FIEVRE, décembre 2021

© Théâtre classique - Version du texte du 31/12/2021 à 19:56:33.


PERSONNAGES.

LE NARRATEUR.

LE PRÉSIDENT.

GOGUELOT, prévenu.

LE PÈRE GOGUELOT, père du prévenu.

Extrait de MOINAUX, Jules, "Les tribunaux comiques", Paris, Chevalier-Marescq éditeur, 1881. pp 323-326


UN GAMIN DE CINQUANT...

LE NARRATEUR.

Le recto et le verso du sommier judiciaire de Goguelot sont pleins de condamnations toutes pour vagabondage ; Goguelot n'est ni un malfaiteur, ni un méchant homme, c'est un fainéant, une vieille gouape, comme a dit un témoin qui est allé le réclamer au poste. Goguelot a cinquante-huit ans.

MONSIEUR LE PRÉSIDENT.

Mais vous n'avez donc pas de profession ?

GOGUELOT.

Pas de profession ?... Je ne connais pas d'homme qui en ait autant ; j'ai appris l'état de tourneur, de cordonnier, de charcutier, de peintre en bâtiments, de chapelier, d'ébéniste, de ferblantier, de...

MONSIEUR LE PRÉSIDENT.

Toutes les professions, alors pourquoi...

GOGUELOT, continuant.

J'ai été dans la ganterie, dans la passementerie, dans la serrurerie, dans...

MONSIEUR LE PRÉSIDENT, au prévenu.

Et de toutes ces professions, vous n'en exercez pas une seule, vous êtes un paresseux.

UNE VOIX DANS L'AUDITOIRE.

Je t'ai toujours dit que tu ne ferais jamais rien.

MONSIEUR LE PRÉSIDENT, au prévenu.

Qui est-ce qui se permet de parler ?

LE PRÉVENU, regardant.

Tiens ! C'est p'pa.

On se rappelle que le prévenu a cinquante-huit_ans.

LE PÈRE.

Oui, c'est moi.

S'avançant.

J'ai su par Tourillon que t'étais encore pincé, et me v'là.

MONSIEUR LE PRÉSIDENT, au prévenu.

Vous êtes le père du prévenu ?

LE PÈRE GOGUELOT.

Ah ! M'en parlez pas ; c'est dégoûtant, à quatre-vingt-cinq ans, d'avoir un crapaud de fils que je n'en ferai jamais rien. Est-ce que tu crois que je vas m'occuper de toi jusqu'à la fin de mes jours, sacristi ? Je te réclame encore une fois, mais si tu recommences, on fera de toi ce qu'on voudra, je t'abandonne.

MONSIEUR LE PRÉSIDENT, au prévenu.

Vous le réclamez ?... On réclame un enfant, on ne réclame pas un homme de cinquante-huit ans.

LE PÈRE GOGUELOT.

Quéque vous voulez ! C'est mon enfant, un père est toujours un père.

MONSIEUR LE PRÉSIDENT, au prévenu.

Il a été condamné quarante et quelques fois pour vagabondage.

LE PÈRE GOGUELOT, regardant son fils d'un air sévère.

Toute la vie alors !... Tu ne feras donc que ça !

LE PRÉVENU.

Mais, p'pa...

LE PÈRE GOGUELOT.

N'y a pas de p'pa ; comment, sapristi de sapristi ! À cinquante-huit ans !... Mais tu ne réfléchis donc pas que t'es un homme ! Tu ne penses donc pas à ton avenir ; quéque tu veux faire ? Je ne serai pas toujours là, gueux, va-nu-pied.

Au tribunal.

Excusez-moi, mais ça m'entortille de voir un animal qui allons, bon ! Le v'là qui pleure.

LE PRÉVENU, sanglotant.

Hou, hou, hou...

LE PÈRE GOGUELOT.

Mais pleure donc pas, grand imbécile.

Au tribunal.

Rendez-le-moi, j'y veillerai dessus... Voyez-vous, c'est pas un mauvais garçon... J'y ai mis pus de quarante états dans la main, il m'a coûté les yeux de la tête ; ah ben ! Oui.. Je vous dis, à ça près, pas de défauts, pas plus qu'une bête à bon Dieu.

MONSIEUR LE PRÉSIDENT, au prévenu.

Mais enfin, de quoi vivez-vous ?

LE PRÉVENU.

De mes états ; quand j'ai pas d'ouvrage dans un, je travaille dans l'autre.

LE PÈRE.

Adroit comme un singe, il fait tout ce qu'il veut.

MONSIEUR LE PRÉSIDENT, au prévenu.

Oui, mais il ne veut rien faire.

LE PRÉVENU.

Si, m'sieu, seulement j'ai pas de chance, on ne me garde jamais pus de trois jours.

LE PÈRE GOGUELOT.

Ah ! Voilà, il n'a jamais été chanceux.

Le tribunal le condamne à un mois de prison.

LE PÈRE, s'approchant.

Tâche donc que ça te serve de leçon, sapristi... Tiens, v'là 30 sous. Salut, messieurs, la compagnie.

Il sort.

 


 Version PDF 

 Version TXT 

 Edition

 Répliques par acte

 Caractères par acte

 Présence par scène

 Caractères par acte

 Taille des scènes

 Répliques par scène

 Primo-locuteur

 

 Vocabulaire par acte

 Vocabulaire par perso.

 Long. mots par acte

 Long. mots par perso.

 

 Didascalies


Licence Creative Commons