LES TENTATIONS D'ANTOINE

MONOLOGUE

1881. Tous droits réservés.

PAR M. JACQUES NORMAND

PARIS, PAUL OLLENDORFF, ÉDITEUR, 28 bis, RUE DE RICHELIEU.


publié par Paul FIEVRE, août 2017.

© Théâtre classique - Version du texte du 28/02/2021 à 09:56:27.


PERSONNAGES

ANTOINE.

Tiré de "Théâtre de Campagne. Troisième série". 1881. pp 151-157.


TENTATION D'ANTOINE

[ANTOINE].

À E. Delannoy.

Antoine est mon nom de baptême :

C'est un nom comme un autre fait,

Nom qui ne dit rien par lui-même,

Ni long, ni court ; ni beau, ni laid.

     

5   C'est effacé, c'est terne... Antoine...

Un homme portant ce nom-là

Doit tenir à la fois d'un moine,

De John Falstaff et de Pança.

     

Eh bien ! Non, non ! - Car, au contraire,

10   Antoine est un nom dépravé

Qui cause à son propriétaire

Tous les tourments d'un réprouvé !

     

Ce nom a des vertus magiques,

Et tout homme qui l'a porté

15   De tentations diaboliques

Fut sans cesse persécuté !

     

Ô supplice ! Ô longue souffrance !

Nom fatal, à jamais maudit,

Dont l'inévitable influence

20   Partout, toujours me poursuivit !

     

À peine au début de la vie,

Quand je marchais sur les genoux,

Pour une assiette de bouillie

J'avais déjà des désirs fous ;

     

25   Je voulais quand même chacune

Des choses qui frappaient mes yeux :

Pour n'avoir pu prendre la lune,

J'eus des désespoirs furieux.

     

À quinze ans, captif des écoles,

30   Je ne rêve que liberté,

Galons, plumets et bottes molles,

Moustache en croc, sabre au coté !

     

À vingt ans, mes désirs en flamme

Me causent des tourments affreux :

35   Je n'aperçois pas une femme

Sans en devenir amoureux.

     

Depuis vingt ans jusques à trente,

Sans répit, sans exception,

Tout ce qui peut tenter me tente :

40   Je vis dans la tentation !

     

Tentation de ta richesse,

Surtout quand je n'ai plus un sou !

Quand je suis fou, de la sagesse !

Quand je suis sage, d'être fou !

     

45   Tentation d'air, de verdure,

Quand je suis à Paris l'été !

Tentation d'avoir voiture,

Lorsque par terre il fait crotté !

     

Tentation de dinde grasse

50   Dans l'étalage éblouissant

Joignant ses pattes avec grâce

Comme pour prier le passant !

     

Tentation d'être ministre

Ou colonel de cuirassiers :

55   Parfois, tentation sinistre

D'étrangler tous mes créanciers !...

     

Enfin, un jour dans ma cervelle

Naquit, hélas ! Pour mon malheur,

Une tentation nouvelle

60   Que je maudis du fond du coeur !

     

Garçon, je voulus prendre femme :

L'affaire se fit promptement ;

J'étais alors tout feu, tout flamme,

Je brûlais comme un vrai sarment.

     

65   Ma fiancée était aimable,

Mon beau-père semblait parfait,

Ma belle-mère... supportable :

Je serais heureux tout à fait !

     

Mais Le lendemain de la noce

70   Par un brusque revirement,

Ma femme me parut atroce,

Mon beau-père un être assommant,

     

Ma belle-mère une harpie...

Bref, tout penaud de la leçon,

75   Depuis lors, je n'ai qu'une envie :

Pouvoir redevenir garçon !

     

Ma femme est rêche, acariâtre,

Et parfois je me suis senti

Des tentations de la battre...

80   Qui n'ont pas encore abouti !

     

Mais il faudra que j'y succombe,

Car c'est une fatalité

Pour moi d'être, jusqu'à la tombe,

Tenté, tenté, toujours tenté !

     

85   Antoine ! Antoine! Ah ! quelle chaîne !

Quel fardeau ! J'aurais pu si bien

M'appeler Chrysostôme, Arsène,

Ou simplement Sébastien !

     

Non ! Non ! Sans rien vouloir comprendre,

90   Sans profits comme sans raisons,

C'est ce nom-là qu'iLs s'en vont prendre

Entre quinze mille autres noms !

     

Pour rompre ce lien funeste

Et conjurer le mauvais sort,

95   Hélas ! Un seul moyen me reste:

La mort ! La mort ! Vienne la mort !

     

Mais qui sait ? Voudrai-je la suivre ?

N'aurai-je pas tentation

Près de mourir, de vouloir vivre

100   Par esprit d'opposition ?

     

Ô mon patron ! Ô moine austère,

Toi qui, si doucement tenté,

As su rester. célibataire,

Protège-moi, par charité !

     

105   Guéris-moi du mal qui me blesse

Quel que doive être le moyen...

Fût-ce de traîner à la laisse

Un compagnon comme le tien !

     

Et vous tous, je vous en supplie,

110   Par ce tourment que j'ai souffert,

Tourment affreux, qui de ma vie,

A fait un véritable enfer,

     

Par l'expérience tardive

Qu'en eut l'Antoine que voilà...

115   Si jamais un fils vous arrive,

Ne lui donnez pas ce nom-là !

     

 



Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /htdocs/pages/programmes/edition.php on line 573

 Version PDF 

 Version TXT 

 Edition

 Répliques par acte

 Caractères par acte

 Présence par scène

 Caractères par acte

 Taille des scènes

 Répliques par scène

 Vers par acte

 Vers par scène

 Primo-locuteur

 

 Vocabulaire par acte

 Vocabulaire par perso.

 Long. mots par acte

 Long. mots par perso.

 

 Didascalies


Licence Creative Commons