Occurences de l'expression : Fi

dans LE GALANT JARDINIER de DANCOURT, Florent Carton dit (1704)

Options de recherche : partie de mot et  insensible à la casse

n?  Personnage  Vers ou phrase Localisation
1MONSIEUR DUBUISSON Quand on a des filles d?un certain âge, d?un certain esprit, d?une certaine tournure, on ne peut trop se hâter de les marier, et il n?y a point de contretemps pour s?en défaire. Acte 1, sc. 1, MONSIEUR DUBUISSON, phrase 2
2MONSIEUR DUBUISSON C?est justement ce qui fait que je m?en défie ; cela ne connaît point le monde, cela meurt d?envie de faire connaissance ; et il n?y a point d?oiseaux si faciles à attraper que ceux qui sortent tout nouvellement de la cage. Acte 1, sc. 1, MONSIEUR DUBUISSON, phrase 1
3MADAME DUBUISSON Mais, mon fils, quand je l?ai été chercher en Lorraine, d?où nous arrivons, vous aviez pour elle un autre parti que celui que vous lui voulez donner. Acte 1, sc. 1, MADAME DUBUISSON, phrase 1
4MONSIEUR DUBUISSON Sur la proposition de mon frère l?avocat, je m?étais résolu de la donner au fils de monsieur Orgon, un de mes anciens camarades de collège, homme fort riche, qui n?a que ce fils-là : nous étions en paroles pour cela, monsieur Orgon et moi ; mais outre que ce fils-là ne m?est point connu, c?est qu?il me revient de plusieurs endroits que c?est un libertin, qui s?est fait capitaine malgré son père, grand dissipateur de biens, homme de plaisirs, de bonne chère, et aimant les femmes. Acte 1, sc. 1, MONSIEUR DUBUISSON, phrase 2
5MONSIEUR DUBUISSON Ce fils de monsieur Orgon devait être rendu à Paris il y a trois semaines, pour terminer l?affaire. Acte 1, sc. 1, MONSIEUR DUBUISSON, phrase 2
6MONSIEUR DUBUISSON Il a de la répugnance pour le mariage, et cela m?en fait prendre pour lui donner ma fille. Acte 1, sc. 1, MONSIEUR DUBUISSON, phrase 4
7MONSIEUR DUBUISSON Enfin, ma femme, voulez-vous que je vous dise ? Acte 1, sc. 1, MONSIEUR DUBUISSON, phrase 5
8MONSIEUR DUBUISSON Si je me hâte de la marier à ce monsieur Caton, qui ne me plait guères, c?est que je suis prévenu que l?autre me plairait encore moins, et que je me veux mettre hors d?état d?être persécuté par monsieur Orgon, qui, comme l?on m?a dit, ne songe à marier son fils que pour le tirer du libertinage, et je ne veux point que ce soit ma fille qui ait cette peine-là. Acte 1, sc. 1, MONSIEUR DUBUISSON, phrase 6
9MADAME DUBUISSON Mais, savez-vous bien que votre fille hait à la mort ce monsieur Caton que vous voulez qu?elle épouse. Acte 1, sc. 1, MADAME DUBUISSON, phrase 1
10MONSIEUR DUBUISSON Ma fille n?a pas tort, c?est un vilain homme ; mais il est fort riche, et en chemin de le devenir davantage ; cela fera une bonne maison ; c?est un homme qui ne dépenserait pas une pistole mal à propos. Acte 1, sc. 1, MONSIEUR DUBUISSON, phrase 1
11MADAME DUBUISSON Tenez, mon fils, c?est un vilain, un ladre, un vieux coquin, qui a vécu jusqu?ici d?une manière fort serrée, et qui, faute d?expérience, se répandra au premier jour en des dépenses excessives pour le première guenon qui lui donnera dans la vue. Acte 1, sc. 1, MADAME DUBUISSON, phrase 1
12MADAME DUBUISSON Je ne dis pas que ma fille ne mérite bien les petites galanteries qu?il fait pour elle : mais, s?il était si raisonnable que vous le dites, il s?abstiendrait de ces bagatelles-là, nous sommes ici à notre maison de campagne. Acte 1, sc. 1, MADAME DUBUISSON, phrase 2
13MADAME DUBUISSON De faire tirer des fusées, des feux d?artifice ? Acte 1, sc. 1, MADAME DUBUISSON, phrase 1
14LA MONTAGNE Monsieur, c?est quelque joli homme amoureux de mademoiselle votre fille, qui fait toutes ces galanteries-là, assurément. Acte 1, sc. 2, LA MONTAGNE, phrase 2
15LA MONTAGNE Non, vraiment, ce sont des gens fort discrets : mais cela n?empêche pas qu?on ne voie fort bien que des joailliers, des marchands de vins, des rôtisseurs? Il y a bien de la profusion là-dedans, bien du dérangement d?esprit, et je ne crois pas moi, que vous fussiez d?humeur à donner votre fille à un homme comme cela. Acte 1, sc. 2, LA MONTAGNE, phrase 1
16MONSIEUR DUBUISSON J?ai pris confiance en toi. Acte 1, sc. 2, MONSIEUR DUBUISSON, phrase 1
17MONSIEUR DUBUISSON Et je reconnaîtrai tes bons offices. Acte 1, sc. 2, MONSIEUR DUBUISSON, phrase 1
18LUCAS Es-tu toute fine seule ? Acte 1, sc. 5, LUCAS, phrase 2
19LUCAS Or, ces gens-là, tu sais, remuont l?argent à la pelle ; ils faisont jouer, tu sais, jour et nuit les ménétriers dans le village ; ils tiront, tu sais, des fusées et des artifices sur l?iau. Acte 1, sc. 5, LUCAS, phrase 1
20LUCAS Ce que je te dis là, vois-tu, c?est à celle fin de te faire mieux entendre que ce capitaine-là est un homme riche, vois-tu, queuque maltôtier ; que c?est là, vois-tu, queuque bon papier de conséquence, queuque contrat de constitution, vois-tu, queuque lettre de change. Acte 1, sc. 5, LUCAS, phrase 3
21LUCAS Bon, voler une feuille de papier, et pis, après tout, il n?y a pas de mal à ça : un paysan prendre à un capitaine, et au fils d?un maltôtier encore, ce n?est pas voler que ça, c?est prendre sa revanche. Acte 1, sc. 5, LUCAS, phrase 1
22LA MONTAGNE Il faut finir cette affaire-ci d?une manière ou d?une autre, monsieur ; et si monsieur votre père est encore huit jours sans apprendre de vos nouvelles, je vous le garantis défunt, ou, tout au moins, fou à lier. Acte 1, sc. 6, LA MONTAGNE, phrase 1
23LA MONTAGNE Moins ridicule que la vérité : car, enfin, y a-t-il rien de plus bizarre que ce que nous faisons ici ? Acte 1, sc. 6, LA MONTAGNE, phrase 1
24LA MONTAGNE Tenez, monsieur, voilà les billets que fait courir monsieur votre père ; il y en a même d?affichés au coin des rues. Acte 1, sc. 6, LA MONTAGNE, phrase 2
25LA MONTAGNE Je ne sais ce que j?en ai fait ; mais je vous en dirai le sens : Trente pistoles à gagner pour qui donnera, chez monsieur Orgon, des nouvelles d?un jeune officier sur la route d?Allemagne ; le jeune homme, de taille ni petite ni grande, l?encolure déchargée, la jambe sèche et qui porte au vent. Acte 1, sc. 6, LA MONTAGNE, phrase 1
26LA MONTAGNE À trente lieues de Paris, qui se serait défié de l?embuscade ? Acte 1, sc. 6, LA MONTAGNE, phrase 1
27LA MONTAGNE Cela sera difficile. Acte 1, sc. 6, LA MONTAGNE, phrase 1
28LUCAS Parguenne, je vous ai bian entendu, moi ; je sais tout le contenu de l?affiche que vous avez perdue, et c?est justement moi qui l?ai trouvée. Acte 1, sc. 7, LUCAS, phrase 1
29LUCAS Vous n?y songez pas ; je sis fillot d?un procureur de Paris. Acte 1, sc. 7, LUCAS, phrase 2
30LUCAS Mademoiselle Lucile elle-même, peut-être : elle est fille et jaseuse, elle dégoisera queuque chose ; et sa suivante, mademoiselle Marthon, qui est itou une babillarde, et pis velà tout justement comment les choses se découvriront, monsieur de la Montagne. Acte 1, sc. 7, LUCAS, phrase 2
31LUCAS Fi donc, vous m?en baillez à garder ; queu peste de conte ! Acte 1, sc. 7, LUCAS, phrase 2
32LA MONTAGNE On te paiera tout à la fin, si nos projets peuvent réussir. Acte 1, sc. 7, LA MONTAGNE, phrase 1
33LUCAS Mais j?irai plus loin que l?Épée-Royale, et je gagnerai l?argent de l?affiche. Acte 1, sc. 7, LUCAS, phrase 1
34MARTHON Ça, ça, remettez-vous ; je sais bien qu?un aveu tendre coûte à faire à une fille qui sort du couvent, mais cela viendra ; le mot d?amour vous effarouche à présent, mais l?usage adoucira le mot et la chose, et vous ne l?aurez pas entendu prononcer cinq ou six fois, que vous en aurez pris l?habitude. Acte 1, sc. 9, MARTHON, phrase 5
35LUCILE En effet, Marthon, tu es une personne admirable, et tes discours me donnent une certaine confiance. Acte 1, sc. 9, LUCILE, phrase 1
36LUCILE Un Officier qui revenait d?Allemagne : sa chaise de poste rompit en chemin, il prit place dans le carrosse, je fus surprise en le voyant ; il me parut embarrassé comme moi, et tant que nous avons pu nous voir, nous n?avons point cessé de nous regarder l?un l?autre que quand ma mère nous regardait. Acte 1, sc. 9, LUCILE, phrase 1
37LUCILE Il y avait dans notre même carrosse une jeune fille qui n?avait point de mère. Acte 1, sc. 9, LUCILE, phrase 1
38LUCILE Au bout du compte, nous sommes arrivés à Paris ; la fin du voyage nous a séparés ; il n?a point eu depuis de mes nouvelles, ni moi des siennes. Acte 1, sc. 9, LUCILE, phrase 1
39MARTHON Il n?est point question de faire la fière ; monsieur Colin a tout entendu. Acte 1, sc. 9, MARTHON, phrase 1
40MONSIEUR DUBUISSON Un garçon jardinier aux pieds de ma fille. Acte 1, sc. 10, MONSIEUR DUBUISSON, phrase 4
41MONSIEUR DUBUISSON Écoutez, monsieur Caton, j?avais dessein de vous donner ma fille, parce que je vous croyais un homme réglé, grand ménager, bon économe ; et par vos discours et vos actions, vous me paraissez tout autre. Acte 1, sc. 11, MONSIEUR DUBUISSON, phrase 2
42MONSIEUR DUBUISSON Fi, fi, monsieur, c?est se moquer. Acte 1, sc. 10, MONSIEUR DUBUISSON, phrase 2
43MONSIEUR DUBUISSON Et je donnerais ma fille à un fou comme vous ? Acte 1, sc. 20, MONSIEUR DUBUISSON, phrase 2
44LA MONTAGNE Elle m?a avoué que tout ceci était de l?invention d?un homme qui voulait faire à mademoiselle votre fille des présents de noces d?une manière galante. Acte 1, sc. 21, LA MONTAGNE, phrase 2
45MADAME DUBUISSON Monsieur Caton est un sot, et je ne consentirai point à donner ma fille à un extravagant comme lui? Acte 1, sc. 22, MADAME DUBUISSON, phrase 1
46MARTHON Des étoffes magnifiques, madame, et qui se soutiennent d?or, voyez. Acte 1, sc. 22, MARTHON, phrase 1
47 LA BOHÉMIENNE La plus fière et la plus farouche. Acte 1, sc. 22, v. 35
48 LA BOHÉMIENNE Voici le plus difficile Acte 1, sc. 22, v. 36
49MONSIEUR BAVARDIN La fête finira mal pour toi ; tu es un coquin qui débauche mon fils, apparemment. Acte 1, sc. 23, MONSIEUR BAVARDIN, phrase 1
50MONSIEUR DUBUISSON Votre fils ? Acte 1, sc. 23, MONSIEUR DUBUISSON, phrase 1
51LUCAS J?ons gagné les trente pistoles de l?affiche. Acte 1, sc. 23, LUCAS, phrase 1
52MONSIEUR DUBUISSON Votre fils déguisé ici en jardinier et amoureux d?une personne à qui il donne des fêtes. Acte 1, sc. 23, MONSIEUR DUBUISSON, phrase 2
53MADAME DUBUISSON Mon fils ! Acte 1, sc. 23, MADAME DUBUISSON, phrase 1
54MADAME DUBUISSON De ma fille ? Acte 1, sc. 23, MADAME DUBUISSON, phrase 1
55MONSIEUR BAVARDIN De votre fille ? Acte 1, sc. 23, MONSIEUR BAVARDIN, phrase 1
56MONSIEUR BAVARDIN Quand j?ai fait revenir ton maître d?Allemagne, c?était pour le marier avec la fille de monsieur. Acte 1, sc. 23, MONSIEUR BAVARDIN, phrase 1
57MONSIEUR DUBUISSON Je n?ai retiré ma fille du couvent, moi, que pour ce mariage-là. Acte 1, sc. 23, MONSIEUR DUBUISSON, phrase 1
58MONSIEUR ORGON Mon fils, mon cher enfant, je t?ai cru mort, je te retrouve, je te pardonne tout. Acte 1, sc. 23, MONSIEUR ORGON, phrase 2

 

Nombre d'occurences de l'expression : Fi
par acte et par personnage

LE GALANT JARDINIER (1704)
DANCOURT, Florent Carton dit
 Acte 1 Total
MADAME DUBUISSON88
MONSIEUR DUBUISSON1717
LA MONTAGNE1010
MATHURINE00
LUCAS1010
LÉANDRE00
MARTHON33
LUCILE44
MONSIEUR CATON00
LE ROTISSEUR00
MONSIEUR BAVARDIN33
LA PAYSANNE00
LA BOHÉMIENNE22
MONSIEUR ORGON11
 Total5858

Graphique

 Locuteurs10 12 14 16 18 20 
 MADAME DUBUISSON8 
 MONSIEUR DUBUISSON17 
 LA MONTAGNE10 
 MATHURINE 
 LUCAS10 
 LÉANDRE 
 MARTHON3 
 LUCILE4 
 MONSIEUR CATON 
 LE ROTISSEUR 
 MONSIEUR BAVARDIN3 
 LA PAYSANNE 
 LA BOHÉMIENNE2 
 MONSIEUR ORGON1 

Légende

 Acte 1 

 Lexique d'un texte

 Edition

 Lexique du texte