Occurences de l'expression

Fi

dans LES FES. de DANCOURT, Florent Carton dit (1699)

Options de recherche : partie de mot et  insensible à la casse

n  Personnage  Vers ou phrase Localisation
1 LA FE Y fis briller mille agr?ments ? Acte 1, sc. 1, v. 8
2 LA FE Dont l'agr?ment ou la magnificence, Acte 1, sc. 1, v. 25
3 LA FE Profitons des moments que la gloire leur laisse, Acte 1, sc. 1, v. 40
4 LA FE Vous, mes soeurs, filles fortun?es, Acte 1, sc. 1, v. 44
5MELISENDE Non, ma soeur, vous n'avez point de bonnes raisons pour justifier l'irr?gularit? de votre proc?d? ; et parmi les F?es comme nous, les r?gles de la politesse et de la biens?ance devraient un peu mieux s'observer. Acte 2, sc. 1, MELISENDE, phrase 1
6DARINEL Fi donc, Madame, vous vous moquez, je pense, cela serait beau, vraiment, que deux F?es se d?coiffassent. Acte 2, sc. 2, DARINEL, phrase 2
7MELISENDE Lorsque par l'indiscr?te curiosit? d'Astur, que l'hymen de la F?e de la Raison, notre soeur fit Souverain de ces contr?es, de simple p?tre qu'il ?tait auparavant ; lors, dis-je, que le destin eut forc? cette malheureuse F?e de dispara?tre aux yeux des hommes, et d'abandonner sa famille... Acte 2, sc. 2, MELISENDE, phrase 1
8MELISENDE Nous nous charge?mes, comme tu sais, ma soeur et moi, d'?lever les deux filles qui avaient ?t? le seul fruit de son mariage. Acte 2, sc. 2, MELISENDE, phrase 1
9DARINEL C'est cette petite pendarde de Finette, je gage ? Acte 2, sc. 2, DARINEL, phrase 1
10BLANDONIE J'aurais tort, ma soeur, assur?ment, et je passerais condamnation pour Finette, si vous n'aviez pas la premi?re trouv? l'art de mettre aupr?s de Cl?onide la plus grande ennemie que je puisse avoir. Acte 2, sc. 2, BLANDONIE, phrase 1
11MELISENDE Si le destin permettait ? l'une de nous de d?truire ce que fait l'autre, Finette ne demeurerait pas un moment avec In?gilde. Acte 2, sc. 2, MELISENDE, phrase 1
12DARINEL Sacrifiez-vous mutuellement ces deux malheureuses, c'est assez la mani?re des Grands. Acte 2, sc. 2, DARINEL, phrase 2
13BLANDONIE Finette ne sortira pas, sur ma parole. Acte 2, sc. 2, BLANDONIE, phrase 1
14DARINEL Je suis fort redevable ? votre heureux naturel, charmante Finette : mais je serais bien plus content si quelque sentiment particulier vous faisait prendre part ? ce qui me regarde. Acte 2, sc. 4, DARINEL, phrase 1
15DARINEL Oui, de tout mon coeur, belle Finette. Acte 2, sc. 4, DARINEL, phrase 1
16FINETTE On te permet l'espoir, et on te dispense du respect ; si tu n'es pas content, il faut que tu sois bien difficile. Acte 2, sc. 4, FINETTE, phrase 3
17DARINEL Un d?sespoir de huit ou dix ans, cela est bien long, adorable Finette. Acte 2, sc. 4, DARINEL, phrase 1
18FINETTE Engager le Prince son p?re, que tu persuades quelquefois mieux qu'un autre en le divertissant, ? la marier au plut?t, afin qu'elle ne d?pende plus de cette F?e qui la gouverne, qui sous pr?texte d'amiti?, la rend la plus malheureuse personne du monde. Acte 2, sc. 4, FINETTE, phrase 1
19INEGILDE Avec qui vous entreteniez-vous l?, Finette ? Acte 2, sc. 5, INEGILDE, phrase 1
20INEGILDE H?, quel service peut-on me rendre, Finette, dans le triste ?tat o? je me vois ? Acte 2, sc. 5, INEGILDE, phrase 1
21INEGILDE Je l'esp?re comme toi, Finette, et si tu savais... Acte 2, sc. 5, INEGILDE, phrase 1
22INEGILDE Les moments que je donne au sommeil ne sont pas les plus tristes de ma vie, ch?re Finette. Acte 2, sc. 5, INEGILDE, phrase 1
23INEGILDE Paix, Finette, il ne faut pas parler de cela ; si la F?e le savait, on m'emp?cherait de dormir, peut-?tre. Acte 2, sc. 5, INEGILDE, phrase 1
24INEGILDE Je vais t'ouvrir mon coeur, Finette, n'abuse pas de ma confiance, et regarde comme une faiblesse pardonnable l'attention que je donne ? des chim?res, pour qui je n'en aurais peut-?tre pas, si j'avais plus d'usage du monde et de libert?. Acte 2, sc. 5, INEGILDE, phrase 1
25INEGILDE Mes oreilles ont ?t? frapp?es de l'harmonie la plus douce ; le Palais de mon p?re m'a paru brillant d'une lumi?re aussi vive que celle du Soleil ; mille nations diff?rentes disputaient entre elles l'avantage d'y arriver les premi?res : un jeune Prince, suivi d'une superbe Cour que formait la jeunesse la plus magnifique et la plus enjou?e, s'avan?ait avec empressement du c?t? de la Princesse ma soeur : elle l'attendait pour le recevoir, mais d'un air s?rieux et rebutant, tel que notre f?cheuse F?e voudrait m'obliger ? l'avoir. Acte 2, sc. 5, INEGILDE, phrase 3
26INEGILDE Il finissait ? peine, j'ai vu ce Prince ? mes genoux ; la cruelle F?e s'effor?ait de m'?loigner, et je demeurais malgr? elle, parce que l'enfant me retenait avec une force surnaturelle, et que je l'aidais moi-m?me ? me retenir. Acte 2, sc. 5, INEGILDE, phrase 5
27INEGILDE Enfin, Finette, il m'a sembl? que ce jeune Prince me demandait en mariage ? mon p?re. Acte 2, sc. 5, INEGILDE, phrase 1
28INEGILDE Oui, Finette, et la F?e notre m?re nous avait ?t? rendue pour en ordonner la c?r?monie. Acte 2, sc. 5, INEGILDE, phrase 1
29INEGILDE H?las oui, ma ch?re Finette : mais la F?e ?tait contre nous dans une col?re ?pouvantable ; sa fureur, ses menaces, le bruit qu'elle faisait m'ont ?veill?e, et mon bonheur s'est ?vanoui. Acte 2, sc. 5, INEGILDE, phrase 1
30LAMBETHIE Madame, vous nous exposez tous les jours aux ressentiments de la F?e, et vous savez bien l'ordre que nous avons de ne vous point souffrir de conversation particuli?re avec Finette. Acte 2, sc. 6, LAMBETHIE, phrase 1
31CLEONIDE On a beau, pour les varier en cent mani?res, les faire succ?der les uns aux autres, cette apparence de diversit? ne suffit pas pour remplir l'inclination naturelle que nous avons au changement : il faut un contraste plus sensible pour former le vrai bonheur de la vie ; et les chagrins, les p?rils, les malheurs m?me sont n?cessaires, pour mieux faire go?ter l'avantage de les avoir ?vit?s. Acte 2, sc. 8, CLEONIDE, phrase 2
32ASTUR Que chacun se retire, et qu'aucun n'entre ici : mes Filles, demeurez, et vous Finette, aussi. Acte 2, sc. 9, ASTUR, phrase 1
33ASTUR Finette parle de fort bon sens. Acte 2, sc. 9, ASTUR, phrase 1
34ASTUR Oh ??, mes filles, je vous ai voulu parler ? toutes deux ensemble, parce que j'ai le m?me compliment ? vous faire ? toutes deux, et que toutes deux apparemment vous le recevrez de la m?me mani?re. Acte 2, sc. 9, ASTUR, phrase 2
35ASTUR On vous demande en mariage, mes filles. Acte 2, sc. 9, ASTUR, phrase 3
36ASTUR Tu ne t'ennuieras pas avec lui, c'est un Prince qui vit presque aussi heureusement qu'un homme d'affaires ; l'Amour est son premier Ministre, et c'est la Fortune qui a la Surintendance de ses Finances. Acte 2, sc. 9, ASTUR, phrase 1
37ASTUR Enfin, mes filles, nous les verrons, et vous en jugerez par vous-m?mes. Acte 2, sc. 9, ASTUR, phrase 1
38CLEONIDE Si le choix de la F?e se trouve contraire ? mes d?sirs, votre volont? suffira pour me d?terminer ? les vaincre, et je sacrifierai le bonheur de ma vie, ? celui de vous marquer une parfaite soumission. Acte 2, sc. 9, CLEONIDE, phrase 2
39ASTUR Tant que j'ai v?cu Berger, je me suis fort accoutum? ? des mani?res simples et ? des discours naturels, que le langage de ma Cour ne m'est presque point intelligible : l'entends-tu mieux que moi, dis Finette ? Acte 2, sc. 9, ASTUR, phrase 2
40ASTUR O? allez-vous, ma fille ? Acte 2, sc. 10, ASTUR, phrase 1
41FINETTE Par ma foi, voil? une jolie mani?re de demander les filles en mariage, et je voudrais que quelqu'un s'avis?t d'en faire autant pour moi. Acte 2, sc. 1, FINETTE, phrase 1
42INEGILDE Finette, c'est lui que j'ai vu cette nuit en songe. Acte 2, sc. 1, INEGILDE, phrase 2
43BLANDONIE Je m'int?resse ? la rendre heureuse autant qu'il m'est permis de le faire : et voil? Finette... Acte 2, sc. 1, BLANDONIE, phrase 1
44FINETTE Vos surveillantes sont en d?faut, la Cour est en joie : profitons de l'occasion, venez. Acte 2, sc. 2, FINETTE, phrase 2
45INEGILDE Non, demeurons, Finette. Acte 2, sc. 2, INEGILDE, phrase 1
46INEGILDE Que tu es extravagante, Finette, avec tes id?es ! Acte 2, sc. 2, INEGILDE, phrase 1
47INEGILDE Mais, ? quoi bon, Finette... Acte 2, sc. 3, INEGILDE, phrase 1
48DARINEL Laissez-moi faire, Madame : je suis, gr?ce au Ciel, assez bon Courtisan ; Je l'aborderai par mani?re de devoir, j'entrerai par mani?re d'acquit dans sa confidence : et comme ce n'est que par curiosit? que vous vous y int?ressez, je vous en informerai seulement par mani?re de conversation. Acte 2, sc. 3, DARINEL, phrase 1
49DARINEL Adieu, Finette : au moins... Acte 2, sc. 3, DARINEL, phrase 2
50INEGILDE La F?e serait bien en col?re, Finette. Acte 2, sc. 4, INEGILDE, phrase 1
51MELISENDE Arr?tez, Finette, arr?tez. Acte 2, sc. 5, MELISENDE, phrase 1
52INEGILDE Finette, Finette, tous nos projets sont renvers?s, et mes malheurs ne finiront qu'avec ma vie. Acte 2, sc. 7, INEGILDE, phrase 2
53DARINEL Que voil? bien une physionomie qui marque que je m'en vais devenir votre confident. Acte 2, sc. 9, DARINEL, phrase 4
54DARINEL Cela ne sera pas impossible ; et voici justement Finette, qui est sa favorite, et qui n'aura pas de r?pugnance ? vous rendre ce bon office. Acte 2, sc. 9, DARINEL, phrase 2
55ZIRPHILIN Aimable Finette, si par ton moyen je pouvais m'entretenir un seul moment avec In?gilde... Acte 2, sc. 10, ZIRPHILIN, phrase 1
56ZIRPHILIN Charmante Finette, rien ne saurait jamais payer le service que tu me peux rendre, je le sais : mais porte ce bracelet, je te prie, pour gage seulement de ma reconnaissance. Acte 2, sc. 10, ZIRPHILIN, phrase 1
57FINETTE Cela ne sera pas bien difficile ; la F?e n'y est pas, In?gilde m'a fait signe de venir ici, elle ne tardera pas ? s'y rendre. Acte 2, sc. 10, FINETTE, phrase 1
58INEGILDE Ma ch?re Finette, je suis perdue ; cet ?poux dont on me menace vient d'arriver, la F?e l'est all?e recevoir : que deviendrai-je ? Acte 2, sc. 11, INEGILDE, phrase 1
59INEGILDE Ah, Finette, ? quoi songes-tu ? Acte 2, sc. 11, INEGILDE, phrase 1
60FINETTE Cette Reine mourut, et laissa deux filles pour qui le Roi choisit des maris qu'elles n'aimaient pas. Acte 2, sc. 11, FINETTE, phrase 2
61INEGILDE Qu'elles ?taient ? plaindre, Finette ! Acte 2, sc. 11, INEGILDE, phrase 1
62FINETTE L'occasion s'offrit, les amants parl?rent : l'a?n?e re?ut le sien avec fiert?, lui d?fendit de lui parler jamais de son amour il se le tint pour dit, il se rebuta, et la pauvre Princesse fut oblig?e de prendre, en enrageant, ce mari qu'elle n'aimait point. Acte 2, sc. 11, FINETTE, phrase 3
63INEGILDE On n'aimait gu?re dans ce temps-l?, Finette, de se rebuter si facilement. Acte 2, sc. 11, INEGILDE, phrase 1
64FINETTE On aimait dans ce temps-l? comme on n'aime ? cette heure ; une beaut? fi?re est souvent la dupe de l'aventure. Acte 2, sc. 11, FINETTE, phrase 1
65INEGILDE Ah que cette histoire est jolie, Finette, et que je suis ravie de la savoir ! Acte 2, sc. 11, INEGILDE, phrase 1
66FINETTE Elle est fort instructive, faites-en votre profit. Acte 2, sc. 11, FINETTE, phrase 1
67INEGILDE Ah ma ch?re Finette, je tremble ! Acte 2, sc. 11, INEGILDE, phrase 1
68FINETTE Vous ?tes la cadette, Madame, ne vous avisez pas de faire comme fit cette a?n?e. Acte 2, sc. 12, FINETTE, phrase 1
69FINETTE Allons, Madame, la situation o? vous ?tes veut une prompte r?solution ; il n'y a point ? h?siter, il faut finir le songe. Acte 2, sc. 12, FINETTE, phrase 2
70MELISENDE Et vous, Finette, je vous vois encore avec elle dans le moment que je viens de vous d?fendre... Acte 2, sc. 13, MELISENDE, phrase 2
71ASTUR Je ne sais pas si ma fille s'en accommodera : mais pour moi je ne veux point d'un gendre comme celui-l?, je vous en avertis. Acte 2, sc. 14, ASTUR, phrase 2
72MELISENDE Vraiment, Seigneur, il vous sied bien de vous rendre si difficile, vous qui n'?tiez qu'un simple berger lorsque ma soeur eut la faiblesse... Acte 2, sc. 14, MELISENDE, phrase 1
73ASTUR ?coutez, si la F?e le veut absolument ; mais ma fille, qui a plus de r?solutions que moi, s'y opposera peut-?tre davantage : convenez de vos faits, voyez. Acte 4, sc. 1, ASTUR, phrase 1
74ASTUR Ce discours est plus clair que celui de tant?t, Finette. Acte 4, sc. 1, ASTUR, phrase 1
75MELISENDE Vous sortez avec bien de la confiance, du respect et de l'ob?issance que vous me devez. Acte 4, sc. 1, MELISENDE, phrase 3
76ASTUR Voil? une fille ?gar?e ; et quelque F?e qui en fait qui en fait plus que vous, se m?le apparemment de nos affaires ? Acte 4, sc. 3, ASTUR, phrase 2
77ASTUR Justifiez-vous, Prince, et h?tez-vous de la rassurer contre ses soup?ons. Acte 4, sc. 5, ASTUR, phrase 1
78ASTUR Mais ?coutez donc, Prince, il y a des circonstances... o? il serait ? propos de r?fl?chir sur la mani?re... par exemple... dans la primeur de ma Souverainet?... ce n'est pas par rapport pour certain que jadis... c'est pour vous dire ; et voil? Darinel qui vous dira par merveilles... Oh parbleu, mettez-vous ? ma place, vous trouverez que des Filles et des F?es sont des animaux fort embarrassants. Acte 4, sc. 5, ASTUR, phrase 2
79ZIRPHILIN Je finirai votre embarras, Seigneur, et je vais t?cher de vous rendre une tranquillit? parfaite, si elle peut d?pendre de moi. Acte 4, sc. 5, ZIRPHILIN, phrase 1
80ASTUR Un enl?vement de plus ou de moins ne fait jamais tort ? une fille. Acte 4, sc. 6, ASTUR, phrase 4
81ASTUR Fi donc, nous n'avons point de ces faiblesses-l? dans notre famille ; je n'ai presque pas regrett? ma femme, moi. Acte 4, sc. 7, ASTUR, phrase 1
82BLANDONIE Vous n'?tes pas sensible, Seigneur ; et vous ne paraissez pas aussi fort chagrin de la perte de votre fille. Acte 4, sc. 7, BLANDONIE, phrase 1
83ASTUR Ma fille est perdue, elle n'est pas seule, on nous la ram?nera quelqu'un de ces jours ; tout ce que je puis, c'est de la faire chercher moi-m?me dans toute l'?tendue de mes ?tats. Acte 4, sc. 7, ASTUR, phrase 2
84CLEONIDE Ma soeur m'enl?ve mon Amant, serait-ce une perfidie de me saisir du sien ? Acte 4, sc. 10, CLEONIDE, phrase 1
85ASTUR Tout est perdu, sauvons-nous, ma fille : voil? la F?e votre m?re qui revient. Acte 4, sc. 12, ASTUR, phrase 1
86LOGISTILLE Il ne m'est permis d'y demeurer que pour donner moi-m?me ? mes filles les ?poux que le Ciel a choisis pour elles. Acte 4, sc. 14, LOGISTILLE, phrase 1
87LOGISTILLE Non, ma fille, c'est pour vous conserver ? lui que je vous ai tant?t fait dispara?tre. Acte 4, sc. 14, LOGISTILLE, phrase 1
88DARINEL Et de Finette et de moi, qu'en faites-vous, Madame ? Acte 4, sc. 14, DARINEL, phrase 1
89ASTUR Oh oui, puisque j'ai tant de belles qualit?s, je souscris ? tout, voil? qui est fini : mais ? condition que je ne verrai plus de tracasserie, et que les F?es seront mieux d'accord. Acte 4, sc. 14, ASTUR, phrase 1
90ASTUR Allons, que nos sujets et nos amis viennent en foule honorer les noces, et h?tons-en la c?r?monie, afin que feue ma femme s'en retourne : car elle a des affaires en l'autre monde. Acte 4, sc. 14, ASTUR, phrase 2
91 UNE HABITANTE DE L'LE Craignez leurs trompeurs artifices, Acte 4, sc. 15, v. 223
92 UN SUIVANT DE L'LE Ma se da vento infido Acte 4, sc. 15, v. 237

 

Nombre d'occurences de l'expression : Fi
par acte et par personnage

LES FES. (1699)
DANCOURT, Florent Carton dit
 Acte 1 Acte 2 Acte 4 Total
LA FE0004
LA FE DES PLAISIRS0000
LE CHOEUR0000
LE SUIVANT DE LA FE0000
LA SAGESSE0000
FINETTE0909
BLANDONIE0112
INEGILDE012012
ZIRPHILIN0213
ASTUR011112
CLEONIDE0011
DARINEL0415
MELISENDE0314
LAMBETHIE0000
UN HABITANT DE L'LE0000
UNE HABITANTE DE L'LE0001
LE PETIT CHoeUR0000
ASTIBEL0000
ASTIBEM0000
LOGISTILLE0022
UNE FE DES PLASIRS0000
TRIO0000
UN SUIVANT DE L'LE0001
 Total4322056

Graphique

 Locuteurs10 12 14 16 18 20 
 LA FÉE4 
 LA FÉE DES PLAISIRS 
 LE CHOEUR 
 LE SUIVANT DE LA FÉE 
 LA SAGESSE 
 FINETTE9 
 BLANDONIE11 
 INEGILDE12 
 ZIRPHILIN21 
 ASTUR111 
 CLEONIDE1 
 DARINEL41 
 MELISENDE31 
 LAMBETHIE 
 UN HABITANT DE L'ÎLE 
 UNE HABITANTE DE L'ÎLE1 
 LE PETIT CHoeUR 
 ASTIBEL 
 ASTIBEM 
 LOGISTILLE2 
 UNE FÉE DES PLASIRS 
 TRIO 
 UN SUIVANT DE L'ÎLE1 

Lgende

 Acte 1  Acte 2  Acte 4 

 Lexique d'un texte

 Edition

 Lexique du texte

 Trouver tout chez l'auteur

 Long. mots par acte

 Long. mots par perso.