Occurences de l'expression : Fi

dans LES CURIEUX DE COMPIÈGNE de DANCOURT, Florent Carton dit (1698)

Options de recherche : partie de mot et  insensible à la casse

n?  Personnage  Vers ou phrase Localisation
1LE CHEVALIER Je le défie d?être aussi gueux que je le suis : je te parle confidemment ; je fais figure en apparence, toujours bonne table, beaucoup de vin, les hautbois du Régiment : force Bergères de Paris, quelques Provinciales, maintes Villageoises dansent les soirs devant ma tente ; je me donne ainsi le bal à peu de frais. Acte 1, sc. 2, LE CHEVALIER, phrase 2
2LE CHEVALIER Sandis, je le prends à telle fin que de raison, et je ne suis embarrassé que d?une certaine grosse hôtesse, chez qui j?ai mis loger, à mes dépens, des incommodes de Paris, moitié Bourgeois, moitié Bourgeoises, qui sont très indiscrètement venus me rendre ici visite. Acte 1, sc. 2, LE CHEVALIER, phrase 1
3FRONTIN Monsieur Nicolas Valentin, honnête Marchand, qui fournit le Régiment, Madame Judith Valentin sa femme, Mademoiselle Angélique Valentin leur fille, avec d?autres Bourgeois et Bourgeoises des environs de la rue du Roulle, se sont avisés de venir voir le Camp : Monsieur mon maître, qui est fort libéral, quoiqu?il n?ait pas le double, les a généreusement régalés presque tous les jours. Acte 1, sc. 2, FRONTIN, phrase 2
4FRONTIN Ce qui nous embarrasse le plus, nous autres, c?est que mon maître est amoureux de Mademoiselle Valentin la fille ; cela nous pique d?honneur, voyez-vous ; et il faut ou crever, ou faire bien les choses. Acte 1, sc. 2, FRONTIN, phrase 1
5LE CHEVALIER Moi, j?escaladerais le firmament pour en sortir avec honneur. Acte 1, sc. 3, LE CHEVALIER, phrase 1
6FRONTIN Elle a été femme de charge d?une fille d?Opéra, chez qui nous soupions quelquefois ; c?est une fort bonne pâte de femme ; et dans le dessein que nous avons, nous pourrions bien avoir besoin d?elle. Acte 1, sc. 3, FRONTIN, phrase 2
7LE CHEVALIER C?est la maîtresse de Monsieur Mouflard, un de ces Messieurs que j?ai logés chez vous ; c?est avec lui qu?elle est venue de Paris, ils sont fiancés depuis quatre jours. Acte 1, sc. 4, LE CHEVALIER, phrase 2
8MADAME PINUIN Elle se défiancera si vous voulez, l?air du Camp lui a donné une noble aversion pour son fiancé, et un goût pour tout ce qui s?appelle homme d?épée. Acte 1, sc. 4, MADAME PINUIN, phrase 1
9MADAME PINUIN Vous en profiterez seul, et de trente mille écus d?argent comptant que je vous offre de sa part, aux conditions de l?épouser. Acte 1, sc. 4, MADAME PINUIN, phrase 1
10GUILLAUME Parguenne, ils seriaint encore trop heureux quand il leur en coûterait encore dix fois davantage ; ils avont vu une armée une fois, comme alle campe, comme alle file, comme alle marche, comme alle décampe, comme alle? que sais-je moi ? Acte 1, sc. 6, GUILLAUME, phrase 1
11GUILLAUME Hé fi, morgué, c?est se moquer, la curiosité est parmise à de certaines femmes : mais à des Marchandes, à des Cabaretières, à des Procureuses : est-ce que c?est leur besogne de quitter leur ménage et de s?en venir à l?armée ? Acte 1, sc. 6, GUILLAUME, phrase 1
12GUILLAUME Des aigrefins de ce Camp les avont fait jouer, et ils leur avont tout gagné l?argent, les justaucorps et les montures ; les badauds s?en retourneront en veste à Paris par des chemins de traverses, et si ils ne feront pas grand?chère sur la route. Acte 1, sc. 6, GUILLAUME, phrase 1
13GUILLAUME Bian entendu, voirement, je profite de leurs sottises, mais je m?en gobarge. Acte 1, sc. 6, GUILLAUME, phrase 1
14GUILLAUME Je ne sais, morgué, pas bian : mais ils sont de la connaissance d?un certain Officier que je vians chercher ici, et ce certain Officier a un certain valet. Acte 1, sc. 6, GUILLAUME, phrase 1
15GUILLAUME Pargué, tout à l?heure, le plutôt vaut le mieux : finissez avec la couseine, je m?en vais cheux elle faire tirer du meilleur ; si vous tardez trop, je boirai tout seul en vous attendant, et vous me trouverais peut-être ivre. Acte 1, sc. 7, GUILLAUME, phrase 1
16FRONTIN Mais toi, en faveur de l?ancienne connaissance, serais-tu d?humeur à rendre un bon office à mon Maître ? Acte 1, sc. 8, FRONTIN, phrase 2
17MADAME PINUIN Je comprends cela : mais si ton maître est dans le dessein d?épouser leur fille, il leur fait honneur : quelles difficultés y a-t-il à vaincre ? Acte 1, sc. 8, MADAME PINUIN, phrase 1
18FRONTIN Autre difficulté : le bonhomme sait le mauvais état de nos affaires ; il a aidé lui-même à les déranger, en nous vendant très cher à crédit de mauvaises marchandises, qu?il nous faisait revendre comptant à très bon marché, et en nous prêtons quelquefois cent pistoles dans le besoin, dont il tirait des billets de mille écus. Acte 1, sc. 8, FRONTIN, phrase 1
19MADAME PINUIN Et ton maître veut épouser la fille d?un fripon ? Acte 1, sc. 8, MADAME PINUIN, phrase 1
20FRONTIN Le père est un fripon, mais la fille est un bon parti : ces sortes de mariage ne sont pas sans exemple. Acte 1, sc. 8, FRONTIN, phrase 1
21FRONTIN Celui d?apprendre à la petite fille que mon maître est amoureux d?elle. Acte 1, sc. 8, FRONTIN, phrase 1
22FRONTIN Non, mon enfant, on ne s?est encore fait que des mines de part et d?autre ; et outre que nous ne savons pas bien si elle entend les nôtres, nous ne comprenons pas trop ce que les siennes signifient. Acte 1, sc. 8, FRONTIN, phrase 1
23MADAME PINUIN Il faudra donc que cela soit bien difficile ? Acte 1, sc. 8, MADAME PINUIN, phrase 1
24MADAME ROBIN Ah, la charmante chose la magnifique chose, qu?une armée ! Acte 1, sc. 9, MADAME ROBIN, phrase 1
25MADAME ROBIN Quelle magnificence ! Acte 1, sc. 9, MADAME ROBIN, phrase 4
26MADAME ROBIN Ce mélange de bataillons confus, ces escadrons épars, ces Officiers, ces Valets, ces Vivandiers, ces gens de condition. Acte 1, sc. 9, MADAME ROBIN, phrase 2
27MADAME ROBIN Je t?ai fait confidence de ma faiblesse, la Bourgeoisie me pue horriblement à l?heure qu?il est, et je m?aimerais mieux simple Cavalière, que la plus honorable Bourgeoise de Paris. Acte 1, sc. 9, MADAME ROBIN, phrase 2
28FRONTIN Oui, Madame, je suis des amis de Monsieur le Chevalier, confident ordinaire de toutes les Bourgeoises suivant l?armée. Acte 1, sc. 9, FRONTIN, phrase 1
29MADAME PINUIN Oui, vraiment, et sur la frontière même ; et comme il est un des plus anciens Officiers du Régiment, le moins que vous puissiez espérer, c?est de vous trouver au premier jour la commandante d?un Bataillon. Acte 1, sc. 9, MADAME PINUIN, phrase 1
30FRONTIN Voilà une belle folle, au moins, et je ne sais si c?est rendre un bon office au Chevalier. Acte 1, sc. 10, FRONTIN, phrase 1
31MADAME PINUIN Tu n?as maintenant qu?à me faire connaître la femme et la fille de Monsieur Valentin, je trouverai bientôt les moyens d?apprendre à la petite personne ce qu?il faut qu?elle sache, et de pénétrer ce qu?elle a dans l?âme. Acte 1, sc. 12, MADAME PINUIN, phrase 1
32MADAME VALENTIN Son animal de frère, votre imbécile de tante, son grand benet de fils, qui ne nous donne pas seulement la main, où tout cela s?est-il fourré ; il faudra les attendre, cela est bien agréable. Acte 1, sc. 13, MADAME VALENTIN, phrase 2
33MADAME VALENTIN Baissez les yeux, petite fille. Acte 1, sc. 13, MADAME VALENTIN, phrase 1
34MADAME VALENTIN C?était moi qu?on appelait la belle Parfumeuse, afin que vous le sachiez. Acte 1, sc. 13, MADAME VALENTIN, phrase 2
35MADAME VALENTIN Je défie qui que ce soit de m?attraper. Acte 1, sc. 13, MADAME VALENTIN, phrase 1
36ANGÉLIQUE Il faudrait être bien fin, à moins que de se faire entendre avec des mines? Acte 1, sc. 13, ANGÉLIQUE, phrase 1
37MADAME VALENTIN Vous entendez les mines, Mademoiselle ma fille ? Acte 1, sc. 13, MADAME VALENTIN, phrase 1
38ANGÉLIQUE Et par conséquent un visage gracieux doit signifier que l?on est contente. Acte 1, sc. 13, ANGÉLIQUE, phrase 2
39ANGÉLIQUE Elle me paraît si bonne personne et de si bon conseil ; je crois, pour moi, ma mère, qu?il y aurait beaucoup à profiter avec elle. Acte 1, sc. 14, ANGÉLIQUE, phrase 1
40MADAME VALENTIN Je le crois, il y aurait à profiter : mais je ne veux pas que vous fassiez de ces profits-là. Acte 1, sc. 14, MADAME VALENTIN, phrase 1
41MONSIEUR MOUFLARD Il faut bien que cela soit ; car de quelque côté que nous allassions, j?entendais toujours : Tirez, Bourgeois : fi les vilains, à la Boutique. Acte 1, sc. 15, MONSIEUR MOUFLARD, phrase 1
42MONSIEUR MOUFLARD En chemin faisant, nous sommes malheureusement tombés dans un diable de Bataillon, dont les Officiers étaient à peu près vêtus comme ces deux Messieurs. Acte 1, sc. 15, MONSIEUR MOUFLARD, phrase 1
43MADAME VALENTIN Voyez un peu ce vieux fou, planter là sa femme et sa fille, pour aller voir des tambours, et des trompettes, des chevaux, des mousquets, des hommes et des piques : car ce n?est que cela dans le fonds : ne voilà-t-il pas une belle curiosité ? Acte 1, sc. 16, MADAME VALENTIN, phrase 3
44MONSIEUR VALENTIN Enfin, tout compté, tout rabattu, je suis fort content de mon petit voyage ; et après tout ce que j?ai vu, je commanderais une armée en cas de besoin, il n?y a rien de plus facile. Acte 1, sc. 17, MONSIEUR VALENTIN, phrase 1
45GUILLAUME Parguenne, il y a une douzaine d?Officiers à qui l?on a baillé ordre de faire la recharche de tous les Curieux qui se trouveront ici, et qui n?y avont que faire. Acte 1, sc. 18, GUILLAUME, phrase 1
46MONSIEUR VALENTIN Fi donc, vous êtes folle, cela ne me regarde point, je ne suis point un espion. Acte 1, sc. 18, MONSIEUR VALENTIN, phrase 1
47FRONTIN On fera entendre raison à ces Officiers-là, Monsieur, ne vous mettez pas en peine. Acte 1, sc. 18, FRONTIN, phrase 1
48MONSIEUR VALENTIN Ne vous éloignez pas, ma femme ; tenez-vous auprès de moi, ma fille ; ne nous quittez pas, Monsieur Frontin. Acte 1, sc. 19, MONSIEUR VALENTIN, phrase 1
49FRONTIN Paix, je connais cet Officier-là, laissez-moi faire ; Monsieur, je vous donne le bonjour. Acte 1, sc. 19, FRONTIN, phrase 1
50MADAME VALENTIN C?est mon mari, Monsieur l?Officier. Acte 1, sc. 19, MADAME VALENTIN, phrase 1
51GUILLAUME Hé, jarnigué, laissez-les à pied tous deux, pis qu?ils s?y trouvont bian, ils aimeront peut-être mieux porter la tarre à cette fortification que n?an va faire. Acte 1, sc. 22, GUILLAUME, phrase 1
52MONSIEUR VALENTIN Tout mon bien n?y suffirait pas. Acte 1, sc. 22, MONSIEUR VALENTIN, phrase 1
53LE CHEVALIER Oh que si fait, voilà votre fille ; que mon ami l?épouse. Acte 1, sc. 22, LE CHEVALIER, phrase 1
54MONSIEUR VALENTIN Qu?il épouse ma fille ! Acte 1, sc. 22, MONSIEUR VALENTIN, phrase 1
55MADAME VALENTIN Que ma fille épouse un homme de guerre ? Acte 1, sc. 22, MADAME VALENTIN, phrase 1
56LE CHEVALIER Répugnance ou non, te voilà pourvu ; mais moi je reste, et Monsieur Mouflard n?a point de fille. Acte 1, sc. 22, LE CHEVALIER, phrase 1
57GUILLAUME Si tous les Curieux qui n?avont que faire au Camp y sont régalés comme ceux-ci, les Officiers ne seront morgué pas ruinés de ces visites-là, sur ma parole. Acte 1, sc. 23, GUILLAUME, phrase 2
58 LE CHEVALIER Ce c?ur si fier que je vous donne ; Acte 1, sc. 24, v. 17
59 MADAME ROBIN Monsieur Valentin vous avez la figure, Acte 1, sc. 24, v. 62

 

Nombre d'occurences de l'expression : Fi
par acte et par personnage

LES CURIEUX DE COMPIÈGNE (1698)
DANCOURT, Florent Carton dit
 Acte 1 Total
LE CHEVALIER77
FRONTIN1212
CLITANDRE00
MADAME PINUIN77
GUILLAUME99
MADAME ROBIN55
MADAME VALENTIN99
ANGÉLIQUE33
MONSIEUR MOUFLARD22
MONSIEUR VALENTIN55
FUZILLARD00
MONSIEUR TOUVENEL00
MADEMOISELLE GESMARRES00
 Total5959

Graphique

 Locuteurs10 12 14 16 18 20 
 LE CHEVALIER7 
 FRONTIN12 
 CLITANDRE 
 MADAME PINUIN7 
 GUILLAUME9 
 MADAME ROBIN5 
 MADAME VALENTIN9 
 ANGÉLIQUE3 
 MONSIEUR MOUFLARD2 
 MONSIEUR VALENTIN5 
 FUZILLARD 
 MONSIEUR TOUVENEL 
 MADEMOISELLE GESMARRES 

Légende

 Acte 1 

 Lexique d'un texte

 Edition

 Lexique du texte