LA FEINTE HEUREUSE

PASTORALE

Mise en Musique par J.N. Marchand l'aîné, Ordinaire de la Musique de la Chambre du Roi.


Texte établi par Paul FIEVRE, décembre 2017

Publié par Paul Fièvre © Théâtre classique - Version du texte du 31/08/2018 à 22:02:26.


ACTEURS.

PHILÈNE.

PHILÉMON.

DAPHNIS.

CLIMÈNE.


LA FEINTE HEUREUSE

SCÈNE PREMIÈRE.

PHILÈNE.

Arbres épais, Rochers confidents de ma peine,

Cachez à tous les yeux ma secrète langueur ;

Je feins de n'aimer plus la volage CLimène,

Mais je ne puis l'arrache de mon coeur.

     

5   Quelle honte pour moi ! Quelle indigne faiblesse !

D'adorer constamment d'infidèles appas !

Je ne parle qu'à vous de l'ardeur qui me presse,

Échos, soyez discrets, ne le redites pas.

     

Mais avec Philémon, Daphnis s'avance ici.

10   De ces sages Bergers que le sort est heureux !

Ils ne ressentent point les tourments amoureux.

Dans le trouble où je suis, évitons leur présence.

     

SCÈNE SECONDE.
Philémon, Daphnis.

PHILÉMON, DAPHNIS.

Sur Bacchus, sur l'amour emportons la victoire.

Faisons de tous les deux un doux amusement.

15   Ne nous piquons pas de bien boire ;

Gardons nous d'aimer constamment.

PHILÉMON.

La liqueur de Bacchus nous trouble la cervelle.

DAPHNIS.

Le plus fidèle amant n'est pas le mieux traité.

PHILÉMON.

Aurons-nous pour le vin une haine éternelle .

DAPHNIS.

20   Faut-il fuit les attraits d'une jeune beauté ?

TOUS DEUX.

Parmi les pots, près d'une belle

Conservons notre liberté.

Sur Bacchus, sur l'amour emportons la victoire.

Faisons de tous les deux un doux amusement.

25   Ne nous piquons pas de bien boire ;

Gardons nous d'aimer constamment.

SCÈNE TROISIÈME.
Philémon, Daphnis, Argant qui joue du violon.

PHILÉMON, DAPHNIS.

Quel son harmonieux vient frapper mon oreille ?

Qu'il est tendre ! Qu'il est touchant !

Est-il une douceur pareille ?

30   Ah ! C'est Orphée, ou le Berger Argant.

Zéphirs, pour l'écouter retenez votre haleine.

Cessez de murmurer, ruisseaux,

Taisez-vous, importuns oiseaux...

Mais je vois la jeune Climène :

35   Son coeur touché d'une secrète peine,

Cherche la solitude au fond de ces forêts.

Cachons-nous, et soyons témoin de ses regrets.

SCÈNE QUATRIÈME.
Climène, Philène, Philémon, Daphnis, cachés.

CLIMÈNE.

Perfide : Qu'ai-je fait ? Quel aveugle caprice

M'a fait trahir un fidèle berger ?

40   Ah ! Je ne puis y songer

Sans détester mon injustice.

Mais l'amour a su le venger.

Il a pris soin de mon supplice.

Philène en me fuyant me laisse son ardeur,

45   En sortant de mes fers, il devient un vainqueur.

PHILÈNE, sortant du lieu où il était caché.

Qu'ai-je entendu ! Ciel !

CLIMÈNE.

Cher Philène,

Quel destin vous conduit...

PHILÈNE.

Adorable Climène,

Vous m'aimez !

CLIMÈNE.

Vous ne m'aimez plus !

PHILÈNE.

Mais si je reprenais ma chaîne.

CLIMÈNE.

50   Non, j'ai mérité votre haine.

Et ma douleur... Ô regrets superflus !

Philène, vous ne m'aimez plus !

PHILÈNE.

Ah ! Si votre bouche sincère

Me promettait une fidèle ardeur !

CLIMÈNE.

55   À ce prix puis-je encore vous plaire ?

ENSEMBLE.

Régnez à jamais dans mon coeur.

PHILÉMON, DAPHNIS, sortant de l'endroit où ils étaient cachés.

Jouissez d'une sort plein de charmes,

Oubliez vos tourments.

Bannissez les regrets, ne versez plus de larmes.

60   Vivez heureux, tendre amants.

PHILÈNE et CLIMÈNE.

L'amour a fini notre peine,

Chérissons des noeuds pleins d'attraits.

Quand on reprend une première chaîne,

Il faut la garder à jamais.

TOUS QUATRE.

65   L'amour a fini notre/votre peine,

Chérissons/Chérissez des noeuds plein d'attraits

Quand on reprend une première chaîne,

Il faut la garder à jamais.

 


 Version PDF 

 Répliques par acte

 Caractères par acte

 Taille des scènes

 Répliques par scène

 Vers par acte

 Vers par scène

 Vocabulaire du texte

 Primo-locuteur

 Didascalies

Licence Creative Commons