L'AMANT DÉGUISÉ

PARODIE DU QUATRIEME ACTE DES ÉLÉMENTS

OU VERTUMNE ET POMONE TRAVESTIS.

Représentée par les Comédiens Italiens le 5 juin 1754

Le prix est de 24 sols avec la musique.

M. DCC. LIV. Avec Approbation et Privilège du Roi.

Par MR. D.G.G.M.D.E.E.F.D.T.

Chez DUCHESNE, Libraire, rue Saint Jacques, au-dessous de la Fontaine Saint Benoît, au Temple du Goût.


Publié par Paul Fièvre © Théâtre classique - Version du texte du 28/05/2020 à 12:13:37.


APPROBATION.

J'ai lu par ordre de Monseigneur Le Chancelier, l'Amant déguisé, Parodie faisant partie du nouveau Recueil de Pièces de Théâtre, et je crois que l'on en peut en permettre l'impression. À Paris, ce 17 Juin 1754.

CRÉBILLON.


ACTEURS.

DAPHNIS, berger déguisé sous l'habit de Justine sa soeur autrefois Confidente de Thémire. Monsieur ROCHARD.

THÉMIRE, Bergère. Madame FAVART.

SCHNAPAN, Garde-chasse. M. CHANVILLE.

TROUPE DE BERGERS ET BERGÈRES.

TROUPE DE CHASSEURS.


L'AMANT DÉGUISÉ

Le théâtre représente des bergers.

SCÈNE PREMIÈRE.

DAPHNIS, déguisé.

AIR. Di que st'alma, il fior tormento, etc.

J'aime une bergère,

Du hameau, c'est la plus fière,

Ah ! Si je pouvais lui plaire,

Qu'elle écoutât mon amour!

5   Mais, comment lui plaire ?

Elle est si sévère,

Je n'en ferai jamais payé de retour.

Hélas ! de ma chaîne,

L'inhumaine

10   Fait ma peine,

Elle trouve des plaisirs,

Dans mes soupirs.

J'aime une bergère,

Je ne puis le taire,

15   Et de ma flamme sincère,

Je cache toujours l'objet.

Trop de silence,

Est une offense,

Échos, sachez mon secret.

20   Mais, que vais-je dire,

Tout doit vous instruire,

Pour qui le Dieu d'amour,

M'enflamme en ce jour.

Un feu, qu'elle ignore,

25   Me dévore,

Je l'adore ;

Pourquoi sait-elle charmer,

Sans savoir aimer.

AIR. On ne vit plus dans nos forêts, etc.

Ma Bergère vient en ces lieux,

30   La peur me saisit à sa vue ;

Mais sous cet habit dans nos jeux,

Justine avec elle est venue ;

Passant à ses yeux pour ma soeur,

Je lirai bien mieux dans son coeur.

SCÈNE II.
Daphnis, Themire.

THÉMIRE.

AIR. Pour Janete, etc.

35   Que la fête,

Qu'on apprête,

Pour mon coeur,

Aura peu de douceur

Tout nous gêne,

40   Tout nous peine,

Une fois,

Qu'on fuit d'amour les lois.

Ah ! Qu'une âme,

Qui s'enflamme,

45   Pour ses feux,

Craint un fort malheureux,

Quel martyre,

On soupire,

Nous craignons, le mal empire,

50   Tout conspire,

Semble nuire,

À l'ardeur

Qui fait notre bonheur.

DAPHNIS.

AIR. Ô Pierre, etc.

Je te revois Thémire.

THÉMIRE.

55   Justine est dans ces lieux,

Mais quel trouble m'inspire :

Dois-je en croire mes yeux.

DAPHNIS, à part.

Thémire,

Soupire,

60   Est-ce un présage heureux !

THÉMIRE.

AIR. L'occaston fait te larron, etc.

Je veux tâcher de lui cacher le trouble,

Que sa présence vient de me causer.

Mais malgré moi, je le sens qui redouble

Il est prêt à me déceler.

DAPHNIS.

AIR. Mais il est des moments, etc.

65   Que nous formons de vains désirs,

Quand lom de nos plaisirs,

Le devoir nous entraîne.

Nous passons des moments ?

Dieux ? Quels moments ?

70   Loin de la chaîne,

Un coeur tendre est dans les tourments.

THÉMIRE.

AIR. Des Fleurettes, etc.

Loin de toi, chère amie,

L'ennui filait mes jours.

DAPHNIS.

D'une absence ennemie,

75   Je condamnais le cours.

THÉMIRE.

Matin, et soir ces retraites,

N'entendaient que mes soupirs,

Je faisais tous mes plaisirs,

De ces fleurettes.

DAPHNIS.

AIR. De la Bourgogne, etc.

80   Eh revenant au village,

Je ne désirais que toi.

THÉMIRE.

La confiance est le gage,

Le plus certain de la foi.

DUO.

Tu sais, que dans ce bocage,

85   Où nous allons tous les jours,

Nous n'avions d'autre langage,

Que celui de nos amours.

THÉMIRE.

AIR. N'oubliez pas votre houlette, etc.

Seule toujours

Dans cet agile

90   Tranquille

Je passais chaque jour...

DAPHNIS.

Quel qu'amant...

THÉMIRE.

J'en fuis les discours.

DAPHNIS.

Sans aimer, il est difficile.

THÉMIRE.

Sans aimer... Ah ! Dans cet asile

95   Tranquille

On craint peu les amours.

DAPHNIS.

AIR. Je ne veux d'autre bien, etc.

Pourquoi toujours fuir les amants.

THÉMIRE.

Justine, j'en crains le langage,

On dit, qu'ils font tous inconstants,

100   En s'y fiant, on n'est pas sage.

DAPHNIS.

Il en est de constants,

Chère Thémire,

Qui n'osent dire,

L'excès de leurs tourments.

THÉMIRE.

AIR. Quand le péril est agréable.

105   De ces agréables retraites,

Je fais mes plaisirs les plus doux,

Je goûte ici loin des jaloux

Mille douceurs secrètes.

DAPHNIS.

AIR. De la Barone, etc.

La solitude,

110   N'est douce, qu'avec un amant

Qui de plaire sait son étude,

On ne choisit guère autrement

La solitude.

DAPHNIS.

AIR. Chacun a son tour, etc.

De toi l'on se plaint au village,

115   Chacun parle de ta rigueur ;

Pourras-tu sens cesse à ton âge,

À l'amour refuser ton coeur.

Le temps vient qu'il faut qu'on s'y soumette.

THÉMIRE.

Peut-être sera-ce en ce jour,

120   Chacun à son tour,

Liron, lirete,

Chacun a son tour.

DAPHNIS.

AIR. Noté N°1.

Hélas ! Un autre plus heureux.

À part.

Malgré mes feux

125   Sait donc engager cette belle ?

On entend un bruit de chasse.

THÉMIRE.

Qu'entends-je, oh ciel ! Quel bruit affreux!

Perce ces lieux

Et me cause une peur mortelle.

Fuyons, fuyons...

SCÈNE III.
Daphnis, Thémire, Schnapan.

SCHNAPAN.

130   Point de frayeur.

THÉMIRE.

C'est vous justement, Schnapan, dont j'ai peur.

SCHNAPAN.

AIR. De la Royale, etc.

D'où naissent ces alarmes,

Dis-moi, mon tendron,

Qu'appréhendes-tu donc ?

135   Quand on a tant de charmes,

Doit-on fuir toujours un garçon ?

Pour toi l'amour me blesse,

Faut-il, que tes yeux,

Allument tant de feux,

140   J'te choisis pour maîtresse

Comble les voeux,

De mon coeur amoureux.

THÉMIRE.

AIR. Bon, bon, ce n'est qu'une fable, etc.

D'une flamme si subite,

Je crois, que l'on peut douter.

SCHNAPAN.

145   D'un rien mon ardeur s'irrite,

J' n'aim' pas à m'voir rebuter.

Quand nous aimons, dam' nous autres,

C'est qu'c'est bon jeu, bon argent,

Et j'envoyerions aux Piautres,

150   Ceux qui en doutroient un moment.

AIR. Ton humeur est Catherine, etc.

Lorsque la chasse s'apprête,

Je n'ai que toi pour objet,

Et quand je sonne la quête,

Mon coeur gémit en secret :

155   Devant moi s'il part un' bête,

Je vous la rate tout net,

C'est qu' j' t'ai toujours dans la tête,

Et qu' tout ça me rend distrait.

AIR. Tes beaux yeux ma Nicole, etc.

Jamais, de Fanchonete,

160   Je n'eus le coeur épris :

Pour la jeune Lisete,

Je n'eus que du mépris,

Du Dieu du tendre empire

Je bravais le pouvoir ;

165   Mais pour aimer, Thémire,

Il ne faut, que te voir.

THÉMIRE.

AIR. De Joconde, etc.

Je connais trop bien le danger,

Que court une âme tendre,

Je ne veux jamais m'engager...

SCHNAPAN.

170   Il faudra bien te rendre :

Mais je ne veux pas te heurter,

La réflexion faite,

Tu viendras bientôt m'accepter,

Pour mari, ma Poulette.

Divertissement de Chaffeurs.

SCHNAPAN.

AIR. Noté N°2.

175   Chantons,

Amis, sonnons,

L'amour,

En ce jour,

Va guider tous nos sons

180   Il comble mes désirs,

Chantons aujourd'hui ses plaisirs :

Suivons tous sa voix,

Vivons sous ses lois,

De l'ennui, jamais,

185   Nous ne craindrons les traits.

Chantons, etc.

RONDE.

AIR. Noté N°3.

Quand au bois vous allez fillettes,

Songez à vous garer des loups ;

Ne venez point ici seulettes,

190   Prenez un chasseur avec vous :

Un amant souvent d'un air tendre,

Vous joint, et vous ne fuyez pas ;

Du gaillard, qui veut vous surprendre,

Vous tombez bientôt dans les lacs.

195   Quand au bois, etc.

L'autre jour la jeune Colette,

En gardant ici son Troupeau,

S'endormit seule sur l'herbette,

Le loup vint, lui prit un agneau.

200   Quand au bois, etc.

     

Une guêpe passant près d'elle,

Vole en formant un tourbillon,

Tout à coup fondant sur la belle,

La pique de son aiguillon.

205   Quand au bois, etc.

     

La pauvre bergère alarmée,

De ses cris remplit tout le bois ;

J'accours, je la trouve pâmée,

Du remède, l'amour fit choix.

210   Quand au bois, etc.

     

THÉMIRE.

AIR. Au bout du monde, etc.

Je reçois de vos feux l'hommage,

Mais laissez-moi, c'est le seul gage,

Que j'exige de votre foi.

Faites votre ronde.

SCHNAPAN.

215   Ah ! J'irais pour toi,

Au bout, au bout, au bout du monde.

Il sortesasuite.

SCÈNE IV.
Daphnis, Thémire.

THÉMIRE.

AIR. Contre un engagement, etc.

Viens vite, suis mes pas

Ne laisse point Thémire...

DAPHNIS.

Je ne te quitte pas,

220   Près de toi tout m'attire.

THÉMIRE.

Partons....

DAPHNIS.

Pour quel asile...

THÉMIRE.

Restons... Non, non, viens-t'en...

DAPHNIS, à part.

Ah ! qu'il est difficile

De cacher son tourment.

THÉMIRE.

AIR. L'autre jour d'un air enfantin, etc.

225   Justine, n'appréhende pas,

Que pour toi, mon amitié cesse.

DAPHNIS.

Plus que l'amitié sur tes pas,

Thémire me conduit sans cesse.

Si tu savais,...

THÉMIRE.

230   Vas ! Je connais,

Pour moi ton zèle extrême ;

Je sais...

DAPHNIS.

Non, non, tu ne saurais,

Savoir, combien je t'aime.

THÉMIRE.

AIR. J'ai vu la rose, etc.

Crois-tu Justine

235   Qu'aux amants les plaisirs,

Qu'Amour destine,

Remplissent leurs désirs.

DAPHNIS.

Quand au gré de ses voeux,

On joue de ses feux,

240   Il n'est plus de martyre,

Ce bonheur se sent mieux,

Qu'on ne peut dire.

AIR. De s'engager, etc.

Mais ce chasseur te touchera peut-être,

Est-on cruelle avec autant d'attraits.

THÉMIRE.

245   Moi, j'aimerais ; non, mon coeur est son maître.

DAPHNIS.

Qui de l'amour peut éviter les traits ?

AIR. Noté N°4.

Dans ces vergers,

Les zéphYrs légers,

Toujours caressent la fleur nouvelle.

250   Le Rossignol

Jamais dans son vol

Ne suit, que sa femelle.

Vois ce palmier,

Vois-le se plier,

255   À l'autre il s'unit, pour former un berceau.

Vois-tu ce lierre,

Comme il se serre,

Sur ce jeune ormeau.

Les bois, les eaux,

260   Les fruits, les oiseaux,

Ne te présentent rien, qui n'enchante.

Dans ce séjour

Tout est de l'amour,

Une image vivante.

AIR. Dieu des âmes, etc. Noté N°5.

265   Quoi Thémire

Soupire !

THÉMIRE.

Laisse-moi....

DAPHNIS.

Moi, te laisser !

De ton âme,

La flamme,

270   Ne saurait plus se cacher.

THÉMIRE.

Sur ma peine

Trop certaine,

Je voudrais te consulter ;

Cour, regarde,

275   Prends bien garde,

Que l'on ne puisse écouter.

DAPHNIS.

AIR. Un mouvement de curiosité, etc.

Tu peux parler....

THÉMIRE.

Ne peut-on nous entendre.

DAPHNIS.

Dans vos vergers tout respire la paix.

À part.

280   Je tremble, oh ciel ! Que va-t'elle m'apprendre !

J'ai trop su lire dans ses yeux distraits.

THÉMIRE.

J'aime... Jamais, je n'ai pu m'en défendre.

DAPHNIS.

En qui tes yeux trouvent-ils des attraits ?

THÉMIRE.

AIR. Noté N°6.

Si de mon vainqueur,

285   Je te disais le nom ?

DAPHNIS.

Sait-il son bonheur ?

THÉMIRE.

Hélas ! Je crois, que non.

S'il savait encore,

Tout, ce que je sens ;

290   Mais son coeur ignore,

D'amour les tourments.

Cher vainqueur,

De mon coeur,

Le bonheur,

295   Dépend seul de ta flamme.

Comme moi

Suis la loi,

De l'amour

Qu'il te guide toujours.

300   Verger charmant,

Sans mon amant,

Tu redoubles mon tourment.

Ah ! Sans lui, quel triste ennui,

Mon âme,

305   Ne vit, que pour lui.

DAPHNIS.

AIR. Noté N°7.

Quand on voit tes attraits,

On soupire ;

L'amour de toi prend ses traits ;

Tu fais croître son Empire ;

310   Ce Dieu plus d'une fois,

Te désire.

Son carquois

N'a de droits,

Que par toi

315   Tout ne respire,

Que pour ta loi ;

AIR. Noté N°8.

Dis-moi, de bonne foi,

De qui ton coeur fait choix...

THÉMIRE.

Je n'ose te le dire...

DAPHNIS.

320   Que crains, Thémire !

De moi,

Que crains Thémire !

THÉMIRE.

C'est Daphnis, que j'adore ;

Au feu qui me dévore,

325   Je n'ai pu résister

Il sait trop me flatter.

DAPHNIS.

Justine ôte son masque et fait voir que c'est Daphnis.

De Daphnis reçois l'hommage,

Fais son bonheur

Par ton ardeur.

330   Que tes désirs,

Règlent mes plaisirs ;

Que l'amour,

Toujours,

Nous engage.

THÉMIRE.

AIR. Il n'est point de fleurettes, etc.

335   Daphnis de quelle ruse,

Vous servez-vous ?

DAPHNIS.

En amour, on en use,

Rien n'est si doux.

THÉMIRE.

D'une pareille offense

340   Je devrais vous punir.

DAPHNIS.

Hélas ! votre silence,

M'a fait assez souffrir.,

THÉMIRE.

Daphnis, de quelle ruse,

Vous servez-vous ?

DAPHNIS.

En amour, on en use,

Rien n'est si doux.

SCÈNE V.
Daphnis, Thémire, Schnapan.

Divertissement de Bergers et de Chasseurs.

SCHNAPAN.

AIR. Ça n'vous va brin, etc.

Sarpegueun' Mademoisel' Thémire,

De vos refus,

350   Je n' m'étonn' plus ;

C'est Daphnis, qui sait vous séduire ;

Tacher d'vous plair', seraient soins perdus j

Au beau Berger, qui vous engage,

Je n' viens pas peur porter ombrage.

355   Oh ! J'ai pris mon parti la-d'sus,

Ce s'rait un abus,

Qu' d'en être confus.

THÉMIRE et DAPHNIS.

AIR. Noté N°10.

Vole amour,

Vole dans ce séjour ;

360   Que tes traits

Pour jamais,

De nos coeurs

Règlent les ardeurs.

Sur nos voeux,

365   Forme tes jeux ;

De nos feux,

Serre les noeuds :

Amour,

Pour toujours,

370   Sans retour,

Mon choix,

De ta voix.

Tient ses lois ;

Nos jours,

375   Tour à tour,

Dans leurs cours,

Pour

Tes plaisirs seront trop courts.

UN BERGER.

La paix et l'innocence,

380   Règlent tous nos plaisirs,

C'est dans notre silence

Qu'Amour lit, nos désirs :

Un Berger plein de flamme,

N'ose expliquer ses voeux ;

385   Mais le Dieu qui l'enflamme,

Sait couronner ses feux...

UN CHASSEUR.

Dans nos désirs,

Dans nos plaisirs,

Loin qu'un' Maîtresse,

390   D'ses attraits nous blesse.

Dans nos désirs,

Dans nos plaisirs,

Du vrai bonheur,

Nous goûtons la douceur.

395   D'aimer un jour, si j'avions la faiblesse,

Sans barguigner

La chose, il faut brusquer ;

Et si la Belle veut faire la tigresse,

C'est dans l'seul vin

400   Qu'il faut noyer l'chagrin.

Dans nos, etc.

SCHNAPAN.

AIR. La Gentille.

Compagnons, que le plaisir ici rassemble,

Dans nos jeux

Célébrons leurs feux.

405   Unissons Bacchus, et l'Amour ensemble,

Sans ces Dieux,

Peut-on être heureux ?

Bannissons loin de nous l'austère sagesse,

N' souffrons point de tristesse ;

410   Dans,les plaisirs passons nos jours

Qu'une tendre ivresse,

Par ses doux attraits nous blesse

Dans les plaisirs passons nos jours :

Que les ris, les jeux en partagent le cours.

 


 Version PDF 

 Edition

 Répliques par acte

 Caractères par acte

 Présence par scène

 Caractères par acte

 Taille des scènes

 Répliques par scène

 Vers par acte

 Vers par scène

 Primo-locuteur

 

 Vocabulaire du texte

 Long. mots par acte

 Long. mots par perso.

 

 Didascalies

Licence Creative Commons